"Il faut associer les usagers à la grêve" 20 minutes 13/11/2007

Publié le par A fond de train

Gérard Dupagny
Président de l’association d’usagers « A fond de train ».
Contestez-vous le droit de grève des salariés de la SNCF ?
Surtout pas. Je ne me prononce même pas sur leurs revendications. C’est la forme de la grève qui me pose problème. J’adore le train, je le prends depuis des dizaines d’années entre Lille et l’Avesnois. Ne peuton pas trouver d’autres moyens d’action, plus imaginatifs, que ces grèves des années 1950 qui empêchent les travailleurs de travailler et les étudiants d’étudier ? Il est grand temps d’associer les usagers à la grève, d’une façon ou d’une autre. 

C'est à dire ?

Les grèves concernent le gouvernement, les salariés, la direction de la SNCF, mais aussi quand même un peu les clients de la SNCF ! Les salariés pourraient faire grève en ne contrôlant plus nos tickets, par exemple.Ou en démarrant tout le trafic avec une heure de retard le matin : ça mettrait un peu le bordel, mais il y aurait des trains quand même.
S’il n’y a pas de blocage comment les salariés pourront-ils se faire entendre ?
L’absence totale de trains [six allers-retours vers Paris seront assurés mercredi] n’est pas la solution. Il y a quelques années, en cas de grève, il y avait toujours quelques trains. Lorsque j’apprends que 42 % des conducteurs dans la région sont des autonomes qui ne font pas grève, je me demande si la direction de la SNCF fait son maximum pour maintenir les trains. Vivement le service minimum.
Recueilli par O. A.
20071113-LIL03.jpgfnd-logo-footer.jpg

Commenter cet article